Partagez | 
 

 Gnoméo et Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheFallenAngel
Modératrice présentations, discussions & récréation
Modératrice présentations, discussions & récréation
avatar

Féminin
Messages : 6251
Inscription : 10/06/2009
Mon Age : 21
Loisirs : vivre ♥
Pays : Canada
Manga : Soul Eater - Switch Girl
Lecture : Âmes Vagabondes - CHERUB
Films : Peter Pan - Dragons
Musique : Paramore - Hedley


MessageSujet: Gnoméo et Juliette   Lun 8 Aoû 2011 - 6:53

GNOMÉO ET JULIETTE
    NOM ORIGINAL : GNOMEO AND JULIET.
    ANNÉE : 2011
    DURÉE : 1H24
    GENRE : ANIMATION FANTASTIQUE
    RÉALISATEUR : KELLY ASBURY
    ACTEURS PRINCIPAUX : JAMES MCAVOY, EMILY BLUNT, ASHLEY JENSEN, ETC
    STUDIO : WALT DISNEY STUDIOS (TOUCHSTONE)


- - - - -
HISTOIRE

Dans le plus grand des secrets, lorsque vous n'êtes plus à la maison, vos accessoires de jardin prennent vie, que ce soit des nains, des flamants roses ou encore des lapins. Depuis de nombreuses années se déroule une guerre entre deux familles voisines, bien qu'on ne se souvient plus de la cause. Ainsi, les Montaigu avec leurs bonnets bleus et les Capulet avec leurs bonnets rouges continuent ce combat sans fin en volant le trésor du jardin de la famille adverse ou en organisant des courses de tondeuses dans la ruelle.

Un soir, Gnoméo, brave Montaigu, se camoufle de noir pour aller jouer un mauvais tour dans le jardin des bonnets rouges. Or, ce dernier se fait malheureusement surprendre par l'un d'eux et est forcé de fuir dans le jardin abandonné d'à côté. Alors qu'il retournait vers son jardin, il aperçut un nain, courant sur la bordure, déguisé en ninja. Juliette, fille unique du chef des Capulet, veut à tout prix prouver à son père qu'elle n'est pas aussi fragile qu'il le croit. Pour se faire, elle décide d'aller chercher une magnifique fleur rare qui se trouve sur le toit de la serre du jardin abandonné. Curieux par cet étrange personnage, Gnoméo suit Juliette sans savoir qu'elle est une rouge, et débute leur histoire d'amour jusqu'à ce que leurs couleurs lui soit révéler. Cependant, les deux nains décident d'oublier cette guerre inutile et vivent leur amour dans le secret du jardin et... d'un flamant rose !

Entre l'amour, la tragédie, les secrets et la guerre, Gnoméo et Juliette trouveront-ils repos ?


- - - - -
BANDE-ANNONCE



- - - - -

MON AVIS
    Vous ai-je déjà dit que j'ai le coeur d'une gamine de 8 ans qui rêve encore d'histoires d'amours magiques et qui adorent les animations de Disney ? Ce film, il a fait ressorti ce côté de moi. Une réinvention de Roméo et Juliette par Shakespeare, de façon drôle et mignonne. Les petites aventures de ce couple naissant sont agréables à regarder et bien comique parfois. Mais, ce film n'est pas que connerie, il y a également ce côté dramatique qui donnent de la difficulté à ces deux nains de jardin. Les trames musicales sont agréables à l'oreille et la réalisation au niveau du design des personnages est bien fait, tout comme les décors et les détails. Les personnages, tant qu'à eux, sont plutôt touchants et drôles. Ce combat entre Gnoméo et Thibalt, ce côté collant de Flamingo. Ils ont leurs personnalités bien qui donnent ce petit plus dans le film.

    Ce film n'est peut-être pas une merveille pour l'originalité de son scénario, mais il reste un film agréable à regarder lorsqu'on veut rire entre amis, en famille ou seule devant son ordinateur. Je vous le conseille fortement !

17/20

- - - - -

AFFICHE

Spoiler:
 

- - - - -

ILLUSTRATIONS
Spoiler:
 

_______________________________________

merci Elphos ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cazuza
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin
Messages : 2786
Inscription : 01/09/2008
Mon Age : 25
Loisirs : Gaming, Drinking, Loving to hump people, Critiquing.
Pays : Autre
Manga : - Zetman
Lecture : - Les annales du disque-Monde
Films : - The Dark Knight Rises
Musique : - Oldelaf : Comme je peux


MessageSujet: Re: Gnoméo et Juliette   Lun 8 Aoû 2011 - 20:04

Non, je n'ai pas détesté Gnoméo et Juliette.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, je trouve même que c'est un bon long-métrage d'animation.
Un peu avant sa sortie en salles, la campagne promotionnelle m'avait exaspérée de par sa simplicité ("Le premier film d'Elton John !" faut avouer, ça casse pas des briques comme phrase d'accroche).
Je me suis quand même renseigné et j'ai réussi à faire la lumière là dessus. En effet, l'homosexuel le plus célèbre du monde après Freddy Mercury et Frédéric Mitterrand a eu une énorme influence sur ce film, pour la bonne et simple raison qu'il a fait jouer les relations de son mari (ça, c'est de la diffamation pure et simple) et qu'il est producteur exécutif du film (ça c'est vrai, mais faut savoir ce que ça veut dire pour comprendre pourquoi je prends la peine de le mentionner). Les oreilles avisées reconnaîtront aisément les thèmes musicaux tirés de ses plus grands tubes ("Your song", "Sorry Seems To Be The Hardest Word", "Don't Go Breaking my heart", pour ne citer qu'eux...) et les plus simplets saisiront les clins d'oeil fait au travers des costumes et des décors.

Graphiquement on est face à un choix de facilité, inspiré par les premiers succès de l'association Disney-Pixar (Toy Story, 1001 pattes,...). On constate avec effarement que les rares humains à apparaître sont d'une laideur à faire pâlir Susan Boyle et d'une rigidité dans leur mouvements qui ferait passer un balai pour une danseuse étoile.
Les objets qui ne s'animent qu'une fois les humains partis, ce n'est pas la première fois qu'on voit ça et ce n'est sûrement pas la dernière alors autant y prendre goût.
Les jeux de lumière sont respectables et le choix des textures est parfait. De plus, même si les personnages sont très humains dans leurs mimiques et dans leurs émotions, on oublie jamais leur nature première de nains de jardins. Par exemple, on ne tue pas son adversaire, on le casse. Pour se laver, on se passe un coup de brosse. Les vêtements ne s'enlèvent pas, le chapeau est partie intégrante de son propriétaire et, bien sûr, pas besoin de respirer sous l'eau (mais alors... pourquoi ils toussent quand il y a de la fumée ? Ô.o)

Pour ce qui est des personnages secondaires, rien ne nous épargné : Des deux nains fixés à une base commune et condamnés à se déplacer ensemble, au nain "à la plage" qui a sa serviette fixée au dos, en passant par le nain pêcheur qui illustre parfaitement la vanité de la vie et, d'un point de vue plus scientifique, le mouvement perpétuel, chaque personnage ayant droit à un plan dédié mérite amplement qu'on s'y attarde.

Standing ovation pour "Schroom", le champignon-limier, et pour les "nains de main" de Tibalt, hilarants.

Je l'ai dit, les graphismes sont gentillets et le son est "Elton-Johnien" (ça m'a pourri le film de le savoir tellement j'ai cherché à reconnaître les chansons). Que dire de plus qui n'ait déjà été dit ? Ce film est une relecture du drame Shakespearien, mais doté d'une Happy-end pour les besoins du public ciblé (7 - 14 ans). L'humour n'est ni trop enfantin, ni prise de tête, l'émotion est au rendez-vous (maladroitement mais bien au rendez-vous) et les scènes qui en sont chargées sont chorégraphiées avec une maestria inhabituelle pour ce genre de films.

Néanmoins, il reste un énorme reproche que j'ai à faire.
Ne pas respecter à la lettre la tragédie originelle, soit.
Spoiler:
 
Ne pas respecter les bases de la physique la plus élémentaire, passe encore. Après tout, on est dans un film fantastique alors bon, on est pas à une incohérence près (C'est vrai, tout le monde sait que les nains de jardin ne parlent pas).
Mais que les voix françaises soient aussi... vomitives (désolé, c'est le seul mot qui m'est venu à l'esprit), j'ai du mal à laisser passer. Apparemment, j'ai regardé la versions québécoise (Celle où Flamingo s'appelle encore Featherstone). C'est HORRIBLE ! INSOUTENABLE ! ATROCE ! CRIMINEL !

Sinon, je lui mets un 14/20 parce que je suis gentil. Et parce que j'aime bien les musiques d'Elton John aussi.

Ah, et ce n'est PAS un Disney s'il n'y a pas le château au début

_______________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gnoméo et Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» gnoméo et juliette (février 2011)
» BENZONI, Juliette
» Roméo & Juliette
» [Benzoni, Juliette] De sac et de corde
» Les Joyaux de la sorcière [Benzoni, Juliette]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avatar Manga :: Fiches :: • Films :: Dessins animés & animation-