Partagez | 
 

 Le Clan des Otori [Roman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumata
Incompris
Incompris
avatar

Féminin
Messages : 429
Inscription : 12/02/2012
Mon Age : 18
Loisirs : Lecture, dessin, musique...
Pays : Suisse
Manga : Nana, Fairy Tail, Death Note, Fruits Basket.
Lecture : Harry Potter, Eragon, Hunger Games, Le Clan des Ot
Films : Euh... (Y'en a tellement !)
Musique : De tout (surtout Hard Rock et Heavy Metal)


MessageSujet: Le Clan des Otori [Roman]   Dim 24 Juin 2012 - 0:13

Le Clan des Otori
- Lian Hearn -

• Auteur: Lian Hearn (de son vrai nom : Gillian Rubinstein)
• Genre: Roman
• Date de parution: 2002 – 2007
• Titre original: Tales of Otori
• Nombre de tomes : 5
• Titres des tomes : " 1. Le Silence du Rossignol " / " 2. Les Neiges de l’Exil " / " 3. La Clarté de la Lune " / " 4. Le Vol du Héron " / " 5. Le Fil du Destin "
• Nombres de pages: 327 (tome 1)
• Traducteur en français: Philippe Giraudon
• Éditeur: Gallimard, Folio (édition de poche)

Couvertures:

Spoiler:
 


Résumé de l'histoire:

Dans les Trois Pays – représentation fictif d’un Japon féodal – Tomasu, seize ans, vit à Mino dans un clan pacifique appelés les Invisible. Ces derniers croient en un dieu unique qui refuse à ôter toute vie, qui refuse à tout acte de violence.
Rentrant d’une escapade en forêt, le jeune homme découvre son village rongé par les flammes et les habitants traqués et tués par les Tohans, un peuple guerrier qui ne recule devant rien pour obtenir ce qu’ils veulent, dirigé par Iida Sadamu, qui déteste les Invisibles. Tomasu se retrouve en confrontation directe avec celui-ci, mais il parvient à s’échapper par les montagnes. Cependant, le seigneur des Tohans envoient des hommes à ses trousses, bien décidé à l’éliminer rien que pour avoir osé le défier. Le garçon croise alors le chemin d’un autre seigneur, Otori Shigeru, qui, contre toute attente, le sauve et l’aide à fuir.
Ce dernier renomme Tomasu en Takeo et manifeste le souhait de l’adopter, mais les anciens du clan Otori ont diverses conditions qui ajouteront des difficultés à la tâche du jeune homme.
Takeo, désormais ennemi de Iida, apprend qu’il fait parti des Kikuta, membres de la Tribu, famille d'assassins, dont il a hérité des pouvoirs très particuliers. Il s’avère que lui seul aurait le pouvoir d’approcher son ennemi juré et de mettre définitivement fin à la tyrannie dont il se rend coupable.
Pour un garçon qui a toujours vécu dans le pacifisme et la paix, il devra affronter bien des périls, et c’est avec subtilité et ingéniosité qu’il combattra pour son clan d’adoption mais également pour sauver l’amour qu’il a développé pour Kaede, une femme alors âgée de quinze ans qui a la réputation d’attirer la mort à tout homme qui la désirerait…
Entre complots, manipulations, traîtrise, vengeance, loyauté, honneur et amour, comment Takeo parviendra-t-il à s’en sortir ?



Mon avis:

On ne s'ennuie jamais à la lecture de ce récit qui mêle aventures et éléments fantastiques. On y trouve également de véritables fonds historiques, bien que le pays décrit - inspiré du Japon - n'existe pas réellement. Magie et rituels s'intègrent de manière subtile dans ce bouquin qui est également une histoire de guerre, de conquête, de ruse et de machination. Il est question de l’honneur, et bien sûr du bien et du mal qui réside en tout être humain, mais aussi d'amour et de liens de différentes natures... bref : de tous les éléments qui composent un bon roman d'aventure !

Il s'agit d'un livre plein de rebondissements, qui nous surprennent et ne laissent jamais place à l’ennui. De plus, il est très bien écrit, ce qui rend la lecture agréable. J'ai vraiment été emportée par l'histoire dès les premières pages, ainsi que par les personnages, qu’ils fassent le bien ou le mal. Ils ont tous quelque chose, et à chaque fois qu’ils s’embarquent dans de nouvelles aventures, ont cesse de respirer, le cœur avec eux. On ne peut s’empêcher de rire et de pleurer avec les personnages, tous autant attachant les uns que les autres.

L’histoire en elle-même (je parle pour le premier tome, pour l’instant) est extrêmement complexe et fascinante. Dès le premier chapitre on nous emmène dans un monde où il est question de clans, de traditions, de guerres et de croyances qui entraînent les personnages dans des épopées incroyables, autant évidentes que mystérieuses. L’histoire avance entre manœuvres ingénieuses et guerres sanglantes, ce qui nous empêche de nous ennuyer. Et même si on commence à se désintéresser, l’auteure nous surprend avec des rebondissements totalement inattendus qui nous font frémir.
Bref un roman très prenant ! J’ai eu énormément de plaisir à le lire, j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi !


Ma note:

19/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tek
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin
Messages : 577
Inscription : 07/12/2011
Mon Age : 26
Loisirs : Un jour je serais le meilleur dresseur !
Pays : France
Manga : Kenichi.. (au hasard)
Lecture : K Dick ?
Films : Euh....
Musique : Le rap c'est mieux ouaich !


MessageSujet: Re: Le Clan des Otori [Roman]   Jeu 28 Juin 2012 - 16:36

Je commencerais ce commentaire par un : "Super Yuyu ! ta première fiche !! C'est coool" (simple, sobre, parfait quoi).

J'avoue n'avoir lu que la première trilogie, mais j'avoue complètement adérer. C'est bète mais j'avais l'impression d'avoir un manga version littéraire dans les mains et du coup j'étais plongé dedans (une semaine pour lire les 3 livres pour moi sa reste un record encore inégalé par mes autres lectures...).

Sinon l'histoire bah soit on aime soit on aime pas: J'ai trouvé beaucoup de critiques très négative sur le net, beaucoup trouvais l'histoire un peu trop gnangnan et plat. Pour ma part je la trouve plutôt classique (une histoire d'injustice, de vengeance, d'aventure, de bataille, d'amour et de destiné) mais la recette est bonne et nous donne quelque chose de plaisant à lire tout de même. Pour ma part je la trouve pas tant que ça complexe ou palpitante, avec les éléments que l'ont a j'ai l'impression que l'on se retrouve avec une version simplifié de ce que sa aurait put donner, peut être un choix de l'auteur par rapport au publique qu'il visait (moi je mise la dessus en tout cas) et c'est surement pour ça que je trouvais certains passage étaient un peu trop long et pas super palpitant alors que d'autre fois on retrouve l'effet inverse lors de batilles ou d'escapade nocturne de l'un des deux personnages principaux.
Malgré tout ça ces livres reste pour moi un bon souvenir: on retrouve même les cartes dessiné des pays abordé dans les livres ^^ ( Si vous pensez à Tolkien en ce moment, sachez que vous n'êtes pas seul...).

On sens aussi une grande inspiration qui nous viens du japon, avec une certaine poésie dans les description de lieu ou de paysage, quelque chose de très "japonais" (je sais pas comment vous expliqué ça sur le moment mais sans les référence aux maisons japonaises ou aux cérémonies de thé, etc... etc... (^^) il y a quelque chose dans le style d'écriture qui te fais voyager , c'est spéciale je trouve mais pas désagréable !

Un aspect qui m'avait beaucoup marqué dans ce livre c'est de la façon dont l'auteur a organisé son livre: Tout au long de la trilogie les livre se partagent deux narrateur, et à chaque chapitre (ou presque) on change de point de vu ce qui nous permet d'avoir deux versions d'une seul histoire. Du coup tu choisis de lire ton livre comme tu veux: dans l'ordre des chapitres ou par personnage, en choisissant de lire ton livre normalement tu choisis de prendre un certain recule par rapport aux personnage et ainsi avoir déjà des éléments de réponse quand à l'évolution de l'histoire alors que si tu choisis de lire que la partie d'un seul parsonngae à la fois tu t'imposes des zones d'ombre dans l'histoire, tu peux plus facilement partager les doûte avec ton personnage étant donné que tu avances à la même vitesse que lui. (Ce système fait penser au livre "l'éloge de la pièce manquante" un livre ou le 1er sport au monde n'est pas le foot mais le puzzle, le livre est ainsi organisé comme un puzzle: chaque chapitre est un extrait de presse, discution de radio, etc... et sont rangé dans le désordre (ainsi l'auteur propose au lecteur la façon dont il a envie de suivre l'histoire). Bref une petite aventure littéraire à mon goût !

Si je devais noté cette oeuvre je verrais un truc comme 13/20 (pas plus mais pas moins non plus). J'espère juste que Ma voisine du dessus ne me trouve pas trop sévère ^^ (parce que je ne changerais pas la note haha).

_______________________________________


Séries:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumata
Incompris
Incompris
avatar

Féminin
Messages : 429
Inscription : 12/02/2012
Mon Age : 18
Loisirs : Lecture, dessin, musique...
Pays : Suisse
Manga : Nana, Fairy Tail, Death Note, Fruits Basket.
Lecture : Harry Potter, Eragon, Hunger Games, Le Clan des Ot
Films : Euh... (Y'en a tellement !)
Musique : De tout (surtout Hard Rock et Heavy Metal)


MessageSujet: Re: Le Clan des Otori [Roman]   Sam 30 Juin 2012 - 11:21

Non non, la voisine du dessous ne trouve pas son voisin du dessus trop sévère ^^
T'as le droit de penser ce que tu veux du roman, c'est pas à moi de t'interdire de mettre une note comme 13/20... *s'approche de Tek et le ligote* Hum...

Sinon, merci pour le nouveau surnom ! Yuyu ! Y'avais Yumi, Yumi-chan, Yuma-chan, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Clan des Otori [Roman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Clan des Otori [Roman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le clan des Otori - Lian Hearn
» Le Clan des Otori
» Le Clan des Otori, Lian Hearn
» [Hearn, Lian] Le Clan des Otori - Série
» Lian HEARN - Le Clan des Otori (série)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avatar Manga :: Fiches :: • Livres-