Partagez | 
 

 Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makiyuko
Modératrice Fiches & Discussions
Modératrice Fiches & Discussions
avatar

Féminin
Messages : 3591
Inscription : 02/12/2007
Mon Age : 23
Loisirs : .Manger des armoires.
Pays : France
Manga : Death Note, Ubel Blatt, Guin Saga, Tokkô
Lecture : Trône de Fer, Malédiction de l'Anneau, HP
Films : Sleepy Hollow et autres Burton, Wonderful Days
Musique : Métal Folk & Sympho.|Celtique|B.O. Films


MessageSujet: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Dim 3 Jan 2010 - 18:10



Fiche Technique

Réalisateur:
Tim Burton


Avec: Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Alan Rickman


Drame Musical, U.S.A. [2007], 112 minutes

Sortie en salle: 23 Janvier 2OO8
Interdit au – de 12 ans

  • Sypnosis

    Dans la Londres Victorienne, tout est noir. La crasse recouvre les murs, la confiance est une histoire ancienne, les mendiants affalés au sol poussent des râlent à en faire fuir les corbeaux.
    C’est dans cette ville, qui fut autrefois la sienne, qu’un homme débarque. Longs cheveux sombres, face blafarde, lèvres sèches. Mister T, Todd, Sweeney Todd. Autrefois Benjamin Barker, mais c’est du passé. Assoiffé de vengeance, le cœur assombrit par la rancœur, il s’installe en tant que barbier à l’étage d’une charmante taverne, dont la propriétaire est une ancienne connaissance. Et c’est ainsi que Sweeney Todd, le démon, accomplira ses promesses à coups de rasoirs, soutenu par la douce cruauté de Mme Lovett.



Trailer
Spoiler:
 



______________________________

I. LA COMÉDIE MUSICALE : DÉCOUVERTE
II. UNE AMBIANCE BURTONIENNE A SOUHAIT
III. SWEENEY TODD, LA REPRISE D’UN MYTHE
VI. UNE SCÈNE FINALE DÉDIÉE A L’IMAGINAIRE
V. BURTON POUR BURTON

______________________________


  • I. LA COMEDIE MUSICALE : DÉCOUVERTE

    Certes oui, on avait déjà entendu chanter dans les précédents longs métrages de Burton. On pense aux textes croquants de Charlie and the Chocolate Factory [Charly et la Chocolaterie] ou aux douces ébauches d’Emily dans Corpse Bride [Les Noces Funèbres], mais jamais l’homme n’avait abordé la question de cette manière. Faire chanter des acteurs ou jouer des interprètes, voilà le défi dans lequel s’est jeté le maître du décalage lugubre en remettant au goût du jour l’histoire sanglante du barbier vengeur de Londres.
    Pari tenu, admirablement réussi. Pour tout dire, on n’en attendait pas moins de lui.

    Pour mettre sur pied cette comédie musicale sous la forme d’un véritable film, nombreuses furent les contraintes et les heures de travail. Comme le dit si bien Burton lors d’une interview :

    ‘Pour moi ce qu’il y avait de nouveau ici, c’était vraiment la musique. Tout était différent pour moi. Je n’avais jamais dû faire face à ça auparavant.’

    Et pour faire justement face à ces difficultés nouvelles, un casting de choix. Trouver des acteurs prêts à chanter et se lancer dans l’envie soudaine d’un homme auquel on pourrait out accorder, pas si simple. Pour accompagner l’envoutante et précise voix de Depp, rien de mieux que le ton haut perché et énergique de Bonham Carter en plus de celui profond et grinçant de Rickman. Un trio d’acteurs talentueux, qui porte le film durant sa totalité. On remarque aussi des seconds rôles poignants tel que Jamie Campbell Bower [Anthony] dont la voix douce et mélodieuse contraste subtilement celle saccadée de Todd, notamment avec la chanson ‘Johanna’ ; El Sanders [Toby] qui se démarque malgré son jeune âge avec un chant rapide et plein d’énergie qui donne à son personnage un charisme fou ; ou encore Jayne Wisener [Johanna] qui chante magnifiquement bien, une voix aiguë qui colle parfaitement à son rôle et lui apporte une poignée de grâce en plus. On note également les performances de Sacha Baron Cohen [Adolfo Pirelli], Timothy Spall [Le Bailli Bamford] et Laura Michelle Kelly [Lucy].
    Uniquement des acteurs donc, qui se sont prêtés au jeu et se sont laissés guidé par un réalisateur plus qu’enthousiaste. Une fois entouré de cette troupe, il reste à Burton la mise en scène, toute en chansons. Les presque 2h de film seront donc ornées de vingt chants divers et variés, tantôt apaisants [Pretty Women, Johanna, Poor Thing], tantôt grinçants et sombres [Epiphany, My Friends, No Place Like London] ou encore teintés d’une pointe d’humour [Pirelli’s Miracle Elixir, A Little Priest, By The Sea]. Chanson n’exclu pas travail d’acteur, au contraire, mais impose nombreuses difficultés supplémentaires.

    ‘Cela a vraiment aidé le film d’une certaine manière… Chez les chanteurs non-professionnels, le côté comédien prend le dessus. Le jeu est plus intérieur. Un chanteur professionnel se repose sur sa technique et aucun de mes acteurs ne pouvait faire ça, donc cela apportait une intensité supplémentaire que l’on obtient pas sur scène.’

    Tous s’en tirent haut la main et une fois encore, un essai magistralement réussi pour Tim Burton, à notre plus grand plaisir.



  • II. UNE AMBIANCE BURTONIENNE A SOUHAIT

    Une douce odeur de crasse chatouille vos narines, l’ampoule qui vous éclaire clignote dangereusement, la porte de votre chambre pousse de longues plaintes grinçantes. Bienvenue chez Burton !
    Une sublime reconstitution de la Londres Victorienne, détaillée et saisissante. Peu d’emplacements, mais tous possédant un charme propre et envoutant. On pense notamment au cabinet de Sweeney sous le toit, au magasin de Mme Lovelett, à la chambre simple et à son image de la douce Johanna, au salon royal du Juge Turpin ou encore à la place où se déroule la rencontre entre Todd et Pirreli.


    L’ambiance Burton se retrouve plus encore au travers des différents costumes [de la célèbre Colleen Atwood] portés par les acteurs, ainsi que leur maquillage et leur coiffure. A la fois sobres et complexes, fortement imprégnés du style gothique, les costumes sont remarquables. On voit ici quelques exemples avec ceux portés par Depp, Bonham Carter, Rickman & Baron Cohen :



    En bref, tout est sombre et inquiétant dans le monde de Sweeney Todd. Un long-métrage à l’image de Burton, mais le réalisateur tient tout de même à ce que les choses soient claires sur ses motivations à faire ce film plus sanglant que les précédents.


‘Les vieux films d’horreurs que je regardais à la télévision étaient déjà assez violents. Je ne suis pas quelqu’un de violent… Mes films sont un moyen d’évacuer certaines émotions, ce qui évite de faire de moi une personne violente. Et ce film sert justement à ça : c’est une réaction émotionnelle plutôt qu’une vraie réaction violente.’

  • III. SWEENEY TODD, LA REPRISE D’UN MYTHE

    Sweeney Todd, n’est pas né de l’imaginaire débordante de Burton. A la base, c’est une véritable comédie musicale jouée sur scène créée par Stephen Sondheim en 1979, d'après la pièce originelle datant du milieu du XIXe siècle et écrite par Harold Prince. Le spectacle de Sondheim a connu un véritable succès sur les planches américaines et britanniques, mais n’a jamais été monté en France.

    La légende Sweeney Todd à inspirée de nombreux romans et films. Un long-métrage réalisé en 1936 avec Tod Slaughter dans le rôle principal ; deux téléfilms dont l’un a été réalisé par John Schlesinger en 1998 avec Ben Kingsley dans la peau du barbier et plus plus récemment, en 2006 mis en scène par David Moore où Ray Winstone joue Todd.
    Longtemps, Stephen Sondheim a refusé la transposition de son œuvre au cinéma. Satisfait par les intentions de Tim Burton, il a cédé, conservant malgré tout son droit de véto par rapport au choix de casting. Helena Bonham Carter a ainsi été personnellement auditionnée par Sondheim avant que celui-ci n'accorde définitivement à Burton la liberté de s'approprier l'univers de son œuvre.

    D’après certains, l’histoire de Sweeney Todd serait basée sur des faits réels et le barbier Londonien aurait vraiment existé. Lors d’une interview, Burton et Depp s’interrogent à leur tour sur la question :

Depp| Je ne pense pas que Sweeney ait existé.
Il y eu un livre à ce sujet je crois. Je pense qu’il est inspiré par plusieurs faits divers ou personnages.

Burton| Sa légende est en partie vraie et en partie imaginée.
Depp| Oui. Mais je ne pense pas qu’il y a eu un seul un homme.’



  • VI. UNE SCÈNE FINALE DÉDIÉE A L’IMAGINAIRE

    -"Sweeney Todd" chemine vers les plus petits espaces et s'éteint dans une fin magnifique,
    qui suffit à rattraper toutes les lourdeurs et à assurer la promesse d'un monde à nouveau consistant-

    Cahiers du Cinéma

    Comme le pointe ici le magasin ciné ‘Cahiers du Cinéma’, la fin du film de Burton se veut émouvante, tragique. Le sous-sol de la haute maison de Mme Lovett comme décor, Sweeney à genou, la gorge sanglante, tenant entre ses mains le corps froid et pâle de Lucy, sa femme arrachée par Turpin, 15 ans plus tôt. La trahison de Toby, prêt à tout pour sauver sa peau, laisse le spectateur perplexe. Qui faut-il aimer. Faut-il se réjouir de la mort de deux êtres sanguinaires ou bien pleurer les personnages auquel on s’était fortement attaché. Et Johanna ? Anthony ? Que vont-ils devenir…

    Là est la puissance de Burton. Laisser marcher l’imaginaire, afin que chacun s’invente la fin qu’il désire. Pour certains, peut être les manigances de Todd et Lovett ne seront jamais dévoilées au grand jour, peut être Toby ira tout raconter à la porte d’à côté. Johanna et Anthony fuiront Londres à l’aide d’un navire et vivront ensemble, comme ils se l’étaient promis ou bien ils périront en mer. Qui sait ?

    Cette scène finale dramatique lève le masque d’acier que s’était construit Sweeney durant ses années de bannissement. Lorsqu’il découvre l’identité de la femme à la chevelure blonde qui gît à ses pieds, son visage se transforme. Ainsi, Benjamin Barker semble refaire surface après de longues années à ruminer vengeance et se cacher derrière les traits d’un homme ignoble. De mon point de vue, le fait que Sweeney soit tué par Toby, d’une façon si simple et par l’un de ses propres rasoirs signifie le retour de Barker. On apprend dès le début du film que Barker était connu comme étant quelqu’un de ‘sot’. Et se faire tuer par un enfant rongé par la peur… oui, à cet instant le démon Todd à disparu.
    Et de savoir que personne ne saura jamais ce qu’il est arrivé à Mme Lovett est aussi tragique que de penser que jamais Sweeney ne rencontrera sa fille en sachant son identité.

    Bref, une fin qui accroche les tripes, laisse la bouche béante. Tout fut si rapide, si inattendu. Une fois encore, on ne peut que s’agenouiller devant l’art de Burton et le jeu de Depp.




  • V. BURTON POUR BURTON

    Pour fermer cette petite critique comme il se doit, je désirais faire part de mes propres idées sur deux petites subtilités du film. Il est de mon avis, ainsi que de celui de nombreux spectateurs et critiques de presse, que Burton à glissé dans Sweeney Todd quelques petits clins d’œil à ses chefs d’œuvres précédents. Voici donc deux petites choses qui m’ont mis la puce à l’oreille :


    Katrina/Johanna:
    Admirez l’ange.

    Dès que j’ai aperçu Johanna à la fenêtre de sa chambre dans le film Sweeney Todd, le minois pâle de Katrina Van Tassel [Christina Ricci] est apparu dans mon esprit, l’héroïne de Sleepy Hollow qui donne si majestueusement la réplique à ce cher Ichabod Crane [Depp]. Regardez bien, vous verrez. La blondeur déroutante, la peau pâle de poupée, le visage d’enfant sage… Il serait si simple de les confondre, non ?

    ______


    Cadeau, Edward


    Le second détail qui a attiré mon attention est une phrase prononcé par Depp dans le film. Le bras tendu, le regard vers les cieux, il clame :

    ’ Enfin mon bras m’est rendu en entier !’
    Vous pouvez dire, c’est un petit peu tiré par les cheveux Maki’… Oui, mais. Cette phrase sortant de la bouche de Depp, dirigé par Burton. Cela ne peut que rappeler le pauvre Edward aux mains argentées. Mon bras en entier. Que dire ? Rien de plus, pensez-ce que vous voudrez.




  • Je conseil fortement ce film aux adeptes du quatuor Burton/Depp/Bonham Carter/ Rickman, aux amateurs de bons films joués par de bons acteurs, à ceux qui veulent découvrir une nouvelle façon de mettre en scène une comédie musicale, à ceux qui veulent juste passer un bon moment.

    Je le déconseille à ceux pour qui Saw est le film d’horreur et c’est tout, à ceux qui ont mauvais goût, aux gens terre-à-terre, aux hommes d’affaire.

    De plus, je tiens à appuyer quelque chose. La limitation d’âge n’est pas excessive pour ce film, ce n’est pas un Burton à mettre entre toutes les mains. Merci.

    Et pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, voyager encore un peu dans l’univers chaleureusement glauque de Todd, je vous offre la clé du site officiel, qui est tout bonnement sublime :

    Et une dernière petite chose: par pitié, regardez ce film en VOSTFR...




Quelques petites choses en plus, si l’envie vous prend.

  • Citations du film

    ‘Quand les temps sont durs, il s’agit d’être aussi dur qu’eux.’
    Todd à Lovett

    ‘Va falloir penser à faire le plein de Gin. Il boit comme un trou ce gosse...’
    Lovett à Todd, parlant de Toby

    ‘No ! Not Barker. That man is dead. It’s Todd, now. Sweeney Todd.And he shall have his revenge…‘
    Todd à Lovett



Critiques de Presse

‘Pour la musique raffinée de Sondheim, pour la gestuelle délicate de Johnny Depp, pour ce romantisme frénétique que Tim Burton a su réinventer, "Sweeney Todd" distille un bonheur rare.’
Positif

‘Le pari sacrément gonflé de faire chanter ses comédiens (...) dans un film ample et pétri d'humour noir est superbement relevé. La comédie musicale un genre désuet et léger ? Tim Burton démontre brillamment le contraire.’
MCinéma.com


‘Sans égal, Burton organise un petit théâtre de la cruauté qui s'enfonce jusqu'au cou dans le sang, la violence et la tourte aux humains. Jubilatoire.’
Première


Quelques images

Spoiler:
 



Petit + : interview de Tim Burton & Johnny Depp

Spoiler:
 

By Makiyuko

_______________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dynasty
Saïma's Angel
Saïma's Angel
avatar

Masculin
Messages : 12794
Inscription : 20/08/2006
Mon Age : 28
Loisirs : Aquariophilie
Pays : France
Manga : FMA, Jigoku Shoujo, Deadman W. & Toradora.
Lecture : Harry Potter & La Malédiction de l'Anneau.
Films : Les Tim Burton, Pirates des Caraïbes, Star Wars...
Musique : Pop/Rock & Métal.


MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Ven 15 Jan 2010 - 14:08

J'ai finalement très bien fait de te céder cette fiche... x')

Sweeney Todd, c'est une œuvre d'art.

On entre dans la peau d'un homme dont la seule préoccupation est la vengeance. Des scènes sanglantes, le tout mis en chanson... Je sais pas si c'est une première, mais en tout cas, c'est un mix qui m'a fortement plut. On partage la douleur de ce pauvre barbier qui n'a finalement plus rien à perdre. L'histoire est excellente, passionnante, la fin plutôt imprévue (d'après moi, des fois j'suis intelligent comme une savate) et on s'attache au devenir de chacun des protagonistes.

Un film à voir à tout prit si on a aimé Grease ou High School Musical et... Massacre à la tronçonneuse, par exemple.

19/20.

(Et j'avoue que moi aussi, j'ai bavé sur le site officiel >.<)

_______________________________________
- 09/03/07, 22h43 -
Je t'aime Saïma :3


Merci beaucoup Azumii :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuzaki
Artiste
Artiste
avatar

Féminin
Messages : 11577
Inscription : 26/01/2008
Mon Age : 26
Loisirs : Tellement de chose ! Comme... dormir... prier...? *SBAFF*
Pays : France
Manga : Kurosagi: Livraison de cadavre
Lecture : La Bible
Films : Fight Club - Boulevard de la mort - Kaamelott
Musique : La liturgie.


MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Jeu 7 Oct 2010 - 22:39

J'ai survolé la fiche !
Elle est superbe !
Oui je dis survolé car je l'ai dans mon ordi...
Mais je ne l'ai pas encore regardé ! >w<
J'ai encore plus envie de le voir !
Et puis...
Je ne savais pas que Helena Bonham Carter jouait dedans ! o/
ça me booste encore plus ! xD

Mais merci pour cette description alléchante !
Je reviendrais pour donner mon avis final ! *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Messages : 4099
Inscription : 02/11/2009
Mon Age : 20
Loisirs : dessiner/ lire
Pays : France
Manga : fma,ghost hunt,black cat,kuroshitsuji
Lecture : Fanatsy
Films : Le seigneur des anneaux
Musique : Celtique, mais j'écoute de tout.


MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Dim 17 Juil 2011 - 23:04

Hum, mais quelle fiche magnifique! °°

Non seulement on a tout de suite envie de voir le film, mais en plus, une voix mystérieuse force notre volonté à le regarder en Vostfr, très étrange...

Tu es très convaincante, là, je vais regarder ce film dès que possible! =3 ( demain, donc).

Au passage, j'ai été agréablement surprise de voir Rickman jouer dedans! =D
Un quator magnifique, en effet! =3

_______________________________________


Merci Araweeeen =D


Bouton par Makiyuko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Lun 31 Oct 2011 - 13:02

J'ai vu ce film hier et il était très agréable à regarder. L'essence des personnages se ressent de leur maquillage à leur costume et surtout dans la nuance du jeu d'acteur. Les couleurs du film sont cruciales et parfont cette atmosphère mi-sublime, mi-glauque. Je donnerais entre 15 et 20 car j'ai bien apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
Zwenia
Membre endormi
Membre endormi
avatar

Féminin
Messages : 17
Inscription : 09/05/2012
Mon Age : 25
Loisirs : Lecture
Pays : France
Manga : One piece, Tsubasa, Stray Little Devil, Claymore.
Lecture : - Les chroniques de Krondor, Série Anita Blake, C
Films : - Sleepy Hollow, les films de Tim Burton en génér
Musique : - Nightwish, Within Temptation, Skillet...


MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   Ven 18 Mai 2012 - 20:51

Cette fiche est excellente, tout comme le film qu'elle présente !

L'un des plus beaux film de Tim Burton où on y retrouve pleinement son univers... Sans connaitre l'auteur, et juste en regardant le film j'aurais pu tout de suite en retrouver l'auteur : l'ambiance sombre, les costumes, l'histoire et les personnages, le maquillage et les décors...
Et les acteurs ! On retrouve souvent les mêmes avec ce réalisateur, et pourtant, ils nous surprennent toujours ! Johnny Depp, Helena Bonham Carter... Un régal ! Ceux qui sont fans des films de Burton comprendront et ne seront pas déçus.
Autre bon point : l'effet "comédie musicale" qui ajoute un bon petit plus au film (encore une fois, chapeau bas aux acteurs !).
Et je suis d'accord avec Dynasty, la fin est vraiment imprévisible ! Enfin, de mon point de vue ^^
Pour résumé : un scénario digne du grand Burton, avec des acteurs toujours aussi incroyables.
Bref, un film à voir ! 18/20 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweeney Todd, The Demon Barber of Fleet Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sweeney Todd (The Demon Barber Of Fleet Street) - Sound Tracks
» Sweeney Todd - the Demon Barber of Fleet Street
» Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street (2007, Tim Burton)
» Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
» Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avatar Manga :: Fiches :: • Films-